PLONGEE EN ALTITUDE

 

1. PRELIMINAIRES

 Les plongées en altitude sont, comme leur nom l’indique, effectuées en lac de montagne ou la pression atmosphérique est inférieure à celle du niveau de la mer

Cela impose d’utiliser soit des tables établies pour l’altitude du lieu de plongée, soit les tables " mer " dans lesquelles on entrera avec des paramètres fictifs afin de la rendre compatible avec la pression atmosphérique au niveau du lac; C’est le but de ce cours.

Les profondimètres sont étalonnés au niveau de la mer et leurs indications doivent êtres corrigées lors de l’utilisation; Il existe néanmoins des appareils réglables et bien évidement les ordinateurs qui se règlent automatiquement, Ce cours passera en revue tous ces cas et les corrections éventuelles à appliquer.

2. PROFONDEUR FICTIVE

 La profondeur fictive est la profondeur avec laquelle on entre dans la table " mer "; C’est la profondeur à laquelle il faudrait être en mer pour obtenir le même rapport de PAbs / PAtm que celui de la plongée " lac ".

2. 1. Abaissement de la pression atmosphérique

La pression atmosphérique s’abaisse linéairement de 0.1 bar par 1000 m (jusqu’à 5000 m) ex. à 2000 m la Patm est de 0,8b.

La pression atmosphérique est notée soit en bar soit en millimètres de mercure (Hg) par exemple à 2000m la Patm est de 608 mm/Hg; Au niveau de la mer elle est de 760 mm/hg. Une simple règle de 3 permet la conversion d’une unité à l’autre. Par exemple, la Patm d’un lac est de 570 mm/Hg:

  • Valeur en bar : 570 / 760 = 0,75 b
  • Altitude du lieu ; 1 - 0,75 = 0,25 0,25 * 10000 = 2500 m

2. 2. Utilité de la profondeur fictive

On sait que la saturation S en plongée est exprimée par le rapport TN2 / PAbs et qu’elle doit rester inférieure à la saturation critique Sc.

En sortie de plongée c’est le rapport TN2 / PAtm qui est important; il faut donc trouver un rapport PAbs / PAtm en mer identique à celui trouver en lac pour que les tables soient exploitables

Prenons un lac situé à 2000 m d’altitude ou l’on éffectue une plongée à 40m.

EN LAC

  • PAtm = 0,8b
  • PAbs = 4,8b
  • PAbs / PAtm = 4,8b / 0,8b = 6b

Prof réelle = (4,8 - 0,8) x10 = 40 m 

EQUIVALENCE EN MER

  • PAtm = 1b
  • PAbs / PAtm = 6b
  • Pabs = 6b/1b= 6b

Prof fictive = (6-1) x10 = 50m 

On remarque que pour obtenir en mer le même rapport Pabs / Patm qu’en lac il faut entrer dans la table " mer " avec une profondeur de 50 m; Celle-ci est appellée " Profondeur fictive ".

En fait, une plongée à 40m dans un lac à 2000 m nous place dans les mêmes conditions de saturation et désaturation qu’une plongée mer à 50 m; D’ou l’utilisation de cette valeur fictive pour le calcul de la décompression avec la table " mer ".

 2.3. Calcul de la profondeur fictive.

Le tableau précédent démontre aisément que la profondeur fictive est TOUJOURS plus profonde que la profondeur réelle.

La profondeur fictive est donnée par la division de la profondeur réelle par la pression atmosphérique du lieu de plongée.

 PF = Prof. réelle / Patm. en bar

 3. CALCUL DE LA PROFONDEUR REELLE

Dans le chapitre précédent, on se sert de la profondeur réelle pour le calcul de la profondeur fictive. mais les profondimètres, du fait de leur principe ou de leur étalonnage, n’indiquent pas la profondeur réelle.

 3. 1. Profondimètre à tube capillaire (loi de Mariotte)

Ce type de profondimètre est une application directe de la loi de Mariotte. De l’eau pénètre dans un tube capillaire et comprime l’air contenu dans le tube la lecture s’effectuant à la séparation air/eau. A la surface, quelle que soit la pression atmosphérique, il indique Om.

Il indique :10 m lorsque la préssion à doublé, 20 m lorsque la préssion à triplé, 30 m lorsque la préssion à quadruplé, etc ...

En mer la Patm est de 1 b, lorsque la pression à doublé, il indique 10 m.

Dans un lac à 2000 m la Patm est de 0,8 b, lorsque la préssion à doublé il indique 10 m. alors que l’on se trouve en réalité à 8 m.(0,8 b de Patm + 0,8 b de Phyd ; 0,8 b de Phyd.= 8 m d’eau)

On en déduit que ce type de profondimètre indique la Profondeur Fictive.

 P.réelle = Prof. bathy x Patm. en bar

 3. 2. Profondimètres à tube de bourdon et à membrane et bain d’huile

Ces profondimètres sont étalonnés au niveau de la mer, et indiquent 0m lorsque la Patm est de 1 b.

Lorsque, en lac, la Patm est plus faible, il indique 0m car l’aiguille est bloquée sur son butoir et n’en décollera que lorsque la Pabs. sera égale à un bar, donc une fois immergé. Ce retard correspond à la différence entre les 2 Patm. Exprimé en mètre ce retard est donné par la formule suivante.

 R = 10 x (1 - Patm en bar)

 Il faut ajouter à ce retard la profondeur indiquée par le profondimètre pour connaître la profondeur réelle.

 P réelle = Prof. bathy + R

 3. 3. Exemples

Dans un lac, au dessus duquel la Patm est de 532 mm/Hg, un profondimètre à membrane indique 39m. Quelle est la profondeur réelle ? Profondeur fictive ?

Patm = 532 / 760 = 0,7 bar, Retard = 10 x (1 -0,7b) = 3 mètres, PR = 39 + 3 = 42 mètres

PF = 42 m / 0,7 m = 60 mètres

 

Dans un lac, au dessus duquel la Patm est de 646 mm/Hg, un profondimètre capillaire indique 40m. Quelle est la profondeur réelle ? Profondeur fictive ?

Patm = 646 / 760 = 0,85 bar, PR = 40 x 0,85 = 34 mètres.

PF = indiquée par le profondimètre soit 40mètres.

 3. 4. Timers électroniques ,Ordinateurs, Profondimètres réglables

Les appareils électroniques sont souvent étalonnés en eau douce!! (Aladin pro par exemple ce qui fait que la profondeur indiquée en mer est légèrement fausse). Les timers ne sont généralement pas pourvu d’un mode " Altitude " et sont à corriger comme un profondimètre à membrane. Les Ordinateurs (Aladin Pro, Monitor 2, DC12, Solution a etc) ont un mode " Altitude " et effectuent leur calcul en fonction de la Patm du lieu. De toute façon, il faut lire la notice de ces appareils pour éviter toute surprise.

Quelques appareils à membrane ou à tube de bourdon ont un " 0 " réglable. Dans ce cas, il n’y a pas de corrections à éffectuer on obtient la Profondeur Réelle par lecture directe

 4. CALCUL DE LA PROFONDEUR REELLE DES PALIERS

 Le chapitre 2 nous a montré la nécéssité d’utiliser la profondeur réelle pour entrer dans la table mer. La lecture de cette table nous donne des paliers lorsque la plongée le justifie; Mais, ceux ci sont calculés pour la profondeur fictive ce qui fait que la profondeur des paliers est également fictive.

 4.1 Utilité de la profondeur réelle au palier.

Nous avions besoin du rapport PAbs/PAtm pour le calcul de la profondeur fictive. Si l’on effectue le palier à la profondeur (fictive) indiquée sur la table, le rapport PAtm / Pabs (inverse) serait supérieur en lac qu’en mer.

Tout se passe comme si le palier était fait trop bas en regard de sa durée, et le tissus INSUFFISAMENT désaturé pour permettre de passer au palier suivant ou à la surface (dépassement du Sc). D’ou la correction nécéssaire.

 Prenons un lac situé à 2000 m d’altitude ou l’on éffectue les paliers

PALIER A 3 METRES EN MER 

  • PAtm = 1 b
  • PAbs = 1,3 b
  • PAtm / PAbs = 1 b / 1,3 b = 0,77

Prof fictive = 3 m 

EQUIVALENCE EN LAC

  •  PAtm = 0,8 b
  • PAtm / PAbs = 0,77
  • Pabs = 0,8 b / 0,77 = 1,038 b

Prof Réelle = (1,038-0,8) x10 = 2,4m 

On remarque que pour obtenir en mer le même rapport PAtm / PAbs qu’en mer il faut effectuer le palier de 3 m " mer " à 2,4 m en lac (à 2000 m). Un calcul identique est à éffectuer pour les autres paliers.

 4.2 Calcul de la profondeur réelle des paliers

Le tableau précédent démontre aisément que la profondeur réelle des paliers est TOUJOURS moins profonde que la profondeur fictive des paliers.

La profondeur réelle est donné par la multiplication de la profondeur table au palier par la pression atmosphérique du lieu de plongée.

 PRp = Ppalier table x Patm. en bar

 5. CALCUL DE LA PROFONDEUR DU PALIER LUE AU PROFONDIMETRE

 5.1. Profondimètre à tube capillaire (loi de Mariotte):

Ce profondimètre indique la Profondeur Fictive. Donc la lecture directe nous place directement à la profondeur réelle du palier.

 P.bathy = Ppalier table

 5. 2. Profondimètres à tube de bourdon et à membrane et bain d’huile

Ces profondimètres accusent un " retard " du à l’étalonnage du " o ".

Nous avons vu que P réelle = P bathy + R donc:

 P bathy = PRpalier - R

 5. 3. Exemples:

Dans un lac, au dessus duquel la Patm est de 532 mm/Hg, on effectue un palier à 6m " table ". Quelle est la profondeur réelle du palier, la profondeur indiquée par un profondimètre à tube capillaire et celle indiquée par un profondimètre à membrane ?

  • Patm = 532 / 760 = 0,7 bars PR = 6x0.7b = 4,2 m
  • Pbathy = Ptable = 6m
  • Retard = 10 x (1 - 0,7) = 3 m Pbathy = 4,2 - 3 = 1,2 m

On remarque que pour se trouver à 4,2m, on doit lire 6m sur un profondimètre capillaire et 1,2 m sur un profondimètre à membrane; Pour un palier à 3 m table (PR = 2,1 m), celui-ci indiquerait une valeur négative! (en butée en fait) donc inutilisable.

 5. 4. Timers électroniques ,Ordinateurs.

Les ordinateurs du fait de leur mode " altitude " n’ont pas besoin d’êtres corrigés.

Les timers électroniques non pourvus de mode altitude sont à corriger comme les appareils à membrane ou à tube de bourdon.

 6. CALCUL DE LA VITESSE DE REMONTEE.

 La vitesse de remontée donnée à 15 m/mn, permet au tissus le plus rapide de la table (1,5 mn) de désaturer sans être lésé. Mais, commme le rapport PAbs / PAtm est plus important en lac qu’en mer pour une profondeur identique, il faut remonter plus lentement afin de ne pas dépasser la Sc du tissus 1,5 mn. La vitesse de remontée est donc:

 VR = V table x Patm

 7. RESUME

Ces calculs doivent IMPERATIVEMENT êtres effectués AVANT la plongée

Retour au Sommaire